?

Log in

Previous Entry | Next Entry

[Manigoldo/Albafica] Mort.

La mort Manigoldo la cotoie depuis qu'il n'est qu'un enfant. La mort il l'avait apprivoisée,grâce a l'entrainement de son gâteux. La mort ne lui faisait pas peur, il haïssais la mort, la mort était cruelle. La mort qui lui prenait son Poisson.

Disclaimer ;; Pas a moi sinon ca ce finirait bien et les chevaliers d'ors ne mourraient pas.
Couples ;; Manigoldo/Albafica. Mention d'El Cid/Shion.
Rating ;; Tout public.
Note ;; Juste un one shot sur Manigoldo.




La mort Mani l’avait apprivoisée, il l’avait côtoyée depuis qu’il n’était qu’un enfant, jusqu’à ce que Sage le sauve. Son gâteux lui avait offert une nouvelle vie, il lui avait offert une famille, Shion. El Cid. Les autres chevaliers d’Or. Et puis Albafica, son Poisson.

Et maintenant il était là dans la salle du grand Pope avec Sage et Athéna, son gâteux lui avait ordonné de le rejoindre quand Albafica avait commencé à se battre.  Il n’était pas le chevalier servant, non ça c’était son beau-frère ou Sisyphe. Et Albafica n’était définitivement pas une princesse. La princesse ça irait plutôt à son petit frère avec El Cid comme chevalier servant. Mais Albafica était son Poisson, son amoureux. Et il l’aimait son Poisson.

Manigoldo se redressa soudain écarquillant les yeux. Le cosmos d’Albafica venait juste de disparaitre.

« Alba ... » Il était trop choqué pour bouger, pour réagir. « Non. Alba pas toi. »

Une larme solitaire coula sur la joue du jeune homme, vite suivie par une deuxième. Albafica, son Poisson rien qu’à lui, venait de mourir. Mani regarda Sage et ce dernier comprit. Son fils de cœur n’allait pas survivre longtemps à Albafica.

Laissant en plan Athéna et Sage le jeune homme partit en courant hors de la salle, il sentait son petit frère arrivé. Et il se doutait qu’il ramenait le corps de son Poisson.

« C’est tellement injuste. » Entendit-il juste en sortant. Athéna, la frêle jeune fille, si douce si chaleureuse, elle qui les aimait tous. Elle pleurait la mort d’Albafica. Comme elle pleurerait la mort de chacun de ses chevaliers.

Et Manigoldo continua de courir, dévalant les escaliers le plus vite possible, il voulait le voir. Être sûr. Il arriva dans sa maison en un temps record et Shion arrivait, le corps d’Albafica dans les bras. Il s’avança, sans même faire attention à l’enfant à coter de son petit frère. Shion le laissa prendre le corps d’Albafica dans ses bras, délicatement.

Son Poisson. Mani regarda son petit frère qui avait les yeux embuer de larmes. Ils n’échangèrent aucunes paroles, Shion comprenant comme Sage avait compris juste avant que Mani ne tarderait pas à suivre son Poisson. Mani qui pleurait, les larmes coulant silencieusement sur ses joues, une main perdue dans les cheveux d’Albafica.


Plus tard.

Il était mort mais il avait une dernière chose à accomplir avant de pouvoir rejoindre son Poisson. Le casque de son gâteux sous le bras. Et Shion qui était la a qui il parlait. Son petit frère qui avait su, qui avait compris.

« Tu te rends à la Chambre du Grand Pope ? »

« On m’a dit que tu devais protéger Pégase. Où est-il ? Que t’es-t-il arrivé ? »

Pour toute réponse il lui lança le casque.

« Un cadeau de mon vieux pour le tien. Je compte sur toi pour la suite... »

Adieu petit frère. C’était ça, un adieu. Ou peut-être un au revoir. Peut-être qu’ils se retrouveraient si Shion mourrait. Shion était comme lui, si El Cid mourrait le Bélier suivrait sûrement. Sauf si quelque chose l’en empêchait. Mani disparut, laissant son petit frère seul devant son armure.